28 mai 2009

Intelligence végétale - 6

REGULATION

par Martine27

L'ancien lève les yeux vers le ciel.  Il fait beau et chaud depuis quelques jours, et ceux qui l'entourent attendent, fébriles, son verdict.
« Les régulateurs vont bientôt revenir, il faut nous préparer. »
Des exclamations fusent de toutes parts, les plus jeunes veulent en savoir plus, les plus anciens déjà se résignent.
« Dis-nous ce qui va se passer ! » demande en chœur un groupe d’adolescents.
La voix de l’ancien tremble un peu : « Eh bien, dès que la saison chaude arrive, les régulateurs reviennent eux aussi. Ils dévastent nos territoires et nous effacent. »
« Comment ! Nous allons disparaître, tous ? »  interroge un jeune homme à la chevelure folle.
« Oui. » 
« Même les tendres enfants blancs ? Même ceux en rose ? » s’inquiète une jeune fille.
« Ceux-là, il paraît que certains régulateurs les évitent, mais c'est rare. Les autres sont sans merci. »
« Et les têtes jaunes, ils n’en réchappent pas ? » reprend la jeune fille.
« Oh non, ceux-là encore moins que les autres, parfois même les régulateurs s’y attaquent avec le plus de fureur et essaient de les éradiquer complètement. » L’ancien soupire de tristesse.
« Mais c'est horrible ! Et ceux qui vivent au-delà des murs de pierre ? »
« Ceux-là sont les privilégiés, l'épuration est toujours plus discrète dans leur territoire. Mais dites-vous bien que, finalement, notre sort est bien plus enviable que celui des rapides. »
L’ancien reste un instant pensif. « Tout rapides qu'ils soient, parfois ils n'arrivent pas non plus à échapper aux régulateurs. »
« Mais pourquoi notre sort à nous est-il plus enviable que le leur ? »
« Eux, lorsqu’ils sont frappés par les régulateurs, leur destruction est définitive, nous pas forcément. »
« Est-ce que l’on va beaucoup souffrir, l'ancien ? » s’inquiète la petite troupe tremblante.
« La première fois vous aurez peur, la douleur est rapide et ne dure guère, mais pour cela il faut que vous sachiez vous réfugier tout au fond de vous. C'est ainsi que je survis depuis si longtemps. »
«  Combien de temps allons-nous devoir nous cacher ? »
« Pas très longtemps, mais la venue des régulateurs sera régulière pendant quelques mois. Bon,  pour vous soutenir, sachez qu'il paraît qu’eux aussi finissent par disparaître totalement, comme les rapides, ils ne savent pas se régénérer comme nous. »
***
Bon, allez c'est pas tout ma fille, mais faut bien la faire cette première tonte, un peu de courage, mais vivement l'automne qu'il n'y ait plus besoin de sortir la tondeuse. Ah, flûte il faudra sortir le râteau à feuilles. Je vais finir par mettre de la pelouse synthétique, moi, et par faire abattre tous les arbres. Non, je plaisante, l'odeur de l'herbe coupée est délicieuse et la couleur des arbres en automne est trop belle. Eh toi,l'araignée, si tu ne veux pas qu'il t'arrive des bricoles, tu devrais filer en vitesse.

* * *

une réponse à l'appel "intelligence végétale"

Posté par rose_alu à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Intelligence végétale - 6

    Excellent Martine 27 !!! La grande peur des "régulateurs" des petites fleurettes tremblantes ! Les "tendres enfants blancs, les roses, les têtes jaunes" !!! Comme c'est bien trouvé ! Combien de fois ai-je frémi moi-même en voyant la terrible tondeuse décapiter toutes ces petites vies colorées !!! Heureusement il y a ceux qui passent autour ... j'en connais !

    Posté par MAP, 28 mai 2009 à 09:37 | | Répondre
  • mon pôpa, il passait à coté des pâquerettes parfois

    Posté par InFolio, 28 mai 2009 à 17:38 | | Répondre
  • Arfff... je me suis fait avoir!
    J'ai pensé tout au long du texte que c'était des arbres qui parlaient et que les couleurs étaient le marquage à la peinture!
    Super!!!
    Sourire
    Vanina

    Posté par Vanina, 28 mai 2009 à 21:33 | | Répondre
  • J'ai tendance à passer autour au moins des primevères, en revanche banzaï sur les pissenlits !

    Posté par Martine27, 30 mai 2009 à 18:43 | | Répondre
Nouveau commentaire