Les arbres s'effacent aussi
Sébastien

PICT0154_bis

Ce lieu, bientôt, va m’être, je le sais, trop étroit
Pour que puisse encore s’épanouir mon hêtre,
Pour recevoir du vent, encore, une autre caresse.
Je vais hisser la grand voile.
Disparaître.
Me fondre derrière ce triangle blanc
Qui, désormais, va me gouverner.
Et partir
Jusqu’à n’être, à l’horizon, que ce voile brumeux
Qui drapera ce que je fus.

***
Ce végétal voilé s'est envolé dans le cadre de l'appel "intelligence végétale".