mangrovillier (2)

(suite)

Ses racines luxuriantes constituent un des éléments remarquables de cette espèce rare. Elles sont, au quart, apparentes, formant des arceaux aériens autour du tronc principal. Les feuilles sont larges, épaisses et découpées et arrivent à mi-tronc. Le fruit jaune verdâtre de la taille d’un palet de hooker est nocif.
Cet arbre au demeurant en voie de disparition est un des rares survivants de l’époque tardive de la civilisation des Partisans, du nom de la dernière race humanoïde présente sur la Terre, seule planète alors peuplée du système solaire AENOSIS 75F4. Nous retrouvons sa trace dans une des chroniques martusiennes, Un arbre venue d’ailleurs.
Nous avons pour la première fois découvert cet arbre dans le jardin de l’Abécédaire, il y a deux hivers. Ses larges racines qui, à l’époque, ne mesuraient pas plus de deux mètres en extérieur, nous avaient de prime abord fait penser à un palétuvier.

(à suivre)

Commentaires sur mangrovillier (2)

Poster un commentaire
Nouveau commentaire

Le petit dictionnaire illustré de la SFFF - I à P : 26 photos

Permalien

DiaporamaDiaporama